ENVOLÉE ARCHITECTURALE : LA GARE DE DÉPART DE LA TÉLÉCABINE DE L’ALPE DI SIUSI REVISITÉE PAR PREFA


En un quart d’heure, été comme hiver, la télécabine de l’Alpe di Siusi conduit chaque jour près de 11 000 sportifs et touristes vers les hauteurs lumineuses d’un des plus beaux paysages de montagne d’Europe. Cette télécabine est une « échelle de Jacob » ultramoderne qui relie la vallée aux alpages du haut plateau des Dolomites, inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Avec sa façade PREFA en aluminium, et malgré sa taille impressionnante, la gare de départ du petit village de montagne de Siusi allo Sciliar — récemment inaugurée — se fond parfaitement dans le paysage alpin avec ses massifs de roches effilées.

Siusi allo Sciliar, petit village de montagne, est resté fidèle à son caractère d’origine, ce qui ne l’empêche cependant pas de s’ouvrir à l’architecture moderne. Le village est un centre touristique et un point de départ très apprécié de tous les touristes souhaitant partir à la découverte du plus vaste haut plateau d’Europe qui s’étend sur 56 km². Dans le cadre de son agrandissement et de sa rénovation avec des systèmes PREFA, la gare de départ de la télécabine d’Alpe di Siusi, plaque tournante du tourisme en été comme en hiver, a été dotée d’une nouvelle architecture spectaculaire. Malgré ses dimensions impressionnantes, celle-ci s’intègre harmonieusement dans le paysage alpin environnant.

DES FAÇADES PREFA POUR UNE INFRASTRUCTURE TOURISTIQUE

Le village a su s’émanciper et ne mise pas uniquement sur le romantisme et la tradition. Avec ses trois niveaux et une surface totale de 3 455 m², la gare de départ de la télécabine est au cœur de l’infrastructure touristique de l’Alpe di Siusi, car le plus vaste haut plateau d’Europe qui s’étend de 1 600 à 2 300 d’altitude est un domaine skiable recherché et une splendide région de randonnée. En été, un excellent réseau de sentiers parfaitement aménagés permet de traverser les alpages et de gravir les sommets. En hiver, le domaine skiable, avec 60 km de pistes et 23 remontées mécaniques, est le terrain de jeu des skieurs et snowboarders. La gare de départ doit donc satisfaire à de multiples exigences en termes de fonctionnalité. Un restaurant, deux magasins de sport, un local à skis, un atelier d’entretien des skis, un établissement de restauration rapide, une boutique de produits locaux et régionaux, un point de vente pour chacune des deux écoles de ski et les bureaux administratifs de la télécabine sont hébergés dans ce complexe compact à la façade en aluminium de 2 000 m² dont l’esthétique s’inspire du massif des Dolomites.

UNE ARCHITECTURE TOUT EN ANGLES

Le jeune architecte bolzanien Lukas Burgauner a su parfaitement intégrer cette œuvre touristique maîtresse de l’Alpe di Siusi dans le paysage alentour en jouant sur le degré d’inclinaison des différentes parties de la façade PREFA et en y intégrant des arêtes irrégulières et des surfaces cristallines. « La structure des immenses façades en aluminium est particulièrement intéressante et se présente sous un jour différent en fonction de la lumière. Elle ressort parfois fière et imposante, pour s’effacer presque intégralement à d’autres moments », explique ce montagnard en parlant de son projet.

À LA FOIS ÉTONNANTE ET DISCRÈTE

La gare de départ de la télécabine rénovée est un monolithe à la fois étonnant et discret, revêtu de panneaux de façade FX.12 PREFA couleur sépia. Le design de l’habillage, qui englobe également la sous-face, confère au complexe un caractère incomparable. Les plis irréguliers des panneaux FX.12 créent sur la façade des jeux de lumière vivants, les bacs changeant de visage en fonction de la position du soleil. La sous-face est de couleur anthracite P.10 tandis que la zone de l’entrée a été réalisée avec des sidings PREFA. Des bandes transparentes de lumière et de verre ont été intégrées à la façade PREFA et font le tour du bâtiment à différentes hauteurs, imitant les inclusions de quartz et les veines cristallines qui caractérisent la roche.

Lukas Burgauner, « montagnard dans l’âme », est originaire de la région. Natif de Castelrotto, ce partisan d’une architecture sud-tyrolienne moderne connaît très bien l’univers alpin des Dolomites, unique et insolite, où sont ses racines et dont il s’est inspiré pour la nouvelle façade du complexe.

LA MÊME CHOSE EN PLUS GRAND

Les maîtres d’ouvrage — la société de télécabine Seis-Seiser Alm Bahn AG — ne souhaitaient rien de bien compliqué ni de vraiment nouveau, ils voulaient juste agrandir. Le principal défi a été de concevoir un bâtiment monobloc qui héberge à la fois la gare et de multiples services. L’objectif était de rénover le bâtiment en satisfaisant à trois critères : la fonctionnalité, la mobilité et l’accessibilité aux handicapés. Il fallait bien sûr également que le complexe soit en parfaite harmonie avec le reste du village et le paysage alpin environnant. « Il était cependant exclu de faire un simple quadrilatère de ce bloc de 90 mètres de long et 25 mètres de large. La gare devait devenir un emblème représentatif, se fondre parfaitement dans le paysage et intégrer habilement le parking couvert réalisé quelques années plus tôt », raconte Lukas Burgauner.

Le niveau inférieur est en grande partie en sous-sol en raison de la configuration du terrain. À l’ouest, côté route, le bâtiment, dont la terrasse est intégrée à la façade, s’élève sur huit mètres au-dessus du versant. « Nous avions très peu de temps pour la mise en œuvre, la télécabine devant rester en service. Il a fallu planifier toutes les étapes du projet et des travaux avec une extrême précision pour travailler le plus efficacement possible. »

UN MONOLITHE SÉPIA

Le Santner, l’un des sommets du massif du Sciliar, jaillit majestueusement du sol juste devant le bâtiment et on retrouve dans l’architecture de la gare les arêtes effilées des rochers voisins et les effets de la lumière sur la roche. Pour les 2 000 m² de façade, la couleur des panneaux a volontairement été choisie en harmonie avec le paysage alentour. En utilisant des matériaux qui soulignent ce langage des formes, Lukas Burgauner a réussi à donner au bâtiment une silhouette unique.

« Le choix s’est vite porté sur les panneaux de façade FX.12 PREFA », explique l’architecte. Ce matériau au design intéressant est en effet facile à travailler et fonctionnel, il résiste parfaitement aux intempéries et ne demande pratiquement aucun entretien.

UN MATÉRIAU DE RÊVE

Les panneaux ont été posés par l’entreprise locale Kometal qui avait déjà travaillé avec les produits PREFA et en était très satisfaite. « Les multiples qualités du panneau FX.12 pour toiture et façade, ses plis longitudinaux et transversaux tout comme sa surface contrastée permettent de réaliser un habillage au design inimitable qui se fond à merveille dans le paysage de montagne environnant au relief accidenté. Lors de la production, on veille à ce que chaque panneau soit unique. Les plis ne sont jamais totalement identiques, ce qui confère à l’ensemble une certaine irrégularité, même sur de grandes surfaces. Techniquement, le panneau FX.12 est un matériau de rêve. Les plis réalisés sur les bacs contribuent à les renforcer, ce qui permet d’augmenter leur résistance en gardant la même épaisseur. »

DÉTAILS TECHNIQUES — PANNEAU DE FAÇADE PREFA FX.12

MATÉRIAU
aluminium enrobé, 0,7 mm d’épaisseur, brun P.10
DIMENSIONS
700×420 mm et 1 400×420 mm (surface de couverture)
POIDS
2,3 kg/m²
REVÊTEMENT
revêtement à chaud bicouche de qualité supérieure
FIXATION
vissé ou cloué
POSE
sur voligeage intégral (pour toiture) ou sur lattage (façade)

AVIS D’ARTISAN :

KOMETAL OBJECTS & CONSTRUCTIONS

« Les multiples qualités du panneau FX.12 pour toiture et façade, ses plis longitudinaux et transversaux tout comme sa surface contrastée permettent de réaliser un habillage au design inimitable qui se fond à merveille dans le paysage de montagne environnant au relief accidenté. »

contact