L’UTILISATEUR AU CENTRE DE TOUTES LES ATTENTIONS


Stefan Camenzind est intimement convaincu que l’architecture ne vit que par ses utilisateurs. En dernier ressort, ce sont eux en effet qui, par les besoins et les attentes qu’ils expriment, lui confèrent sa légitimité et sa raison d’être. Lorsqu’il s’est agit de créer sa propre résidence, l’architecte suisse ne pouvait bien entendu déroger à sa philosophie qui met l’utilisateur au centre de toutes les préoccupations. Tout dans ce lieu d’habitation semble antinomique : son emplacement, son intégration dans le paysage, jusqu’au choix des matériaux. La Flexhouse subjugue et les losanges de toiture PREFA y sont sans nul doute pour beaucoup.

Espace aux lignes résolument futuristes en parfaite harmonie avec la nature, Sans-Souci tranquille débordant pourtant de vigueur et de vitalité, langage de contrastes et de contradictions élevé au rang de postulat, équilibre désinvolte et tonitruant à la fois, la Flexhouse est la matérialisation même de cette idée qui met l’utilisateur au cœur de l’architecture. Si tout paraît d’une grande simplicité, rien pourtant n’a été laissé au hasard.

CONÇUE POUR RÉSISTER AUX ASSAUTS DU TEMPS

Semblable à un vaisseau intersidéral qui, surgi d’un monde lointain, serait venu se poser sur les rives du lac de Zurich, la Flexhouse charme et hypnotise. Si l’extérieur est spectaculaire, l’intérieur est une retraite chaude et douillette. Et pourtant, les deux espaces communient et semblent dialoguer, invitant la nature à pénétrer à l’intérieur. On ne peut manquer de penser au Faust de Goethe s’adressant à l’instant fugitif en ces mots : « Suspends ton vol, toi qui es si beau. » Or, c’est exactement ce que recherchait Stefan Camenzind lorsqu’il a conçu sa maison. L’architecte — dont le cabinet de design et d’architecture « Evolution Design » a été fondé en 2004 à Zurich — a volontairement axé son approche sur les besoins des utilisateurs, lesquels sont au centre de tous ces projets d’espaces de vie et de travail.

GOOGLE OU LA PERFECTION DU CADRE DE TRAVAIL

La principale préoccupation de Stefan Camenzind, qui a merveilleusement bien aménagé un certain nombre de sites Google, est d’appréhender les besoins spécifiques de chacun. « Les bâtiments que nous créons sont destinés à être des lieux de vie. Cet aspect a trop souvent été négligé toutes ces dernières années. Comment l’architecture peut-elle devenir un pilier de la motivation, de l’efficacité ? Voulons-nous créer un lien émotionnel, permettre à l’utilisateur de s’identifier à la construction, aux espaces intérieurs ? Voilà des questions essentielles qui malheureusement sont rarement au centre des débats », conclut-il avec regret. Si, pour Stefan Camenzind, ces aspects jouent un rôle capital dans la conception de locaux d’entreprise, ils sont aussi au centre des projets dédiés aux particuliers — et, fidèle à sa philosophie, il n’a pas dérogé à ce principe lorsqu’il a été l’architecte de son propre domicile.

UN PORT D’ATTACHE CERTES, MAIS PAS UN CARCAN

Offrir plus de liberté, plus de flexibilité, plus d’espace, voilà l’objectif de la Flexhouse, incarnation parfaite d’un concept philosophique. « Contrairement aux autres maisons d’habitation, celle-ci paraît beaucoup moins statique. Ses courbes semblent donner l’illusion du mouvement. On croirait voir un bateau accosté », déclare Stefan Camenzind qui s’est ainsi créé un port d’attache, un endroit intime où il peut se retirer, sans pour autant renoncer à attirer le regard en misant sur des formes et une impression d’ensemble originales, presque insolites.

UNE TRANQUILLITÉ DÉBORDANTE DE VIGUEUR ET DE VITALITÉ

Lorsque l’on interroge l’architecte sur les idées conceptuelles qui ont donné naissance à ce havre de paix, on pourrait s’étonner qu’il évoque avant tout la dynamique des lieux : « Le terrain étroit qui se termine en pointe et donne une parcelle loin d’être rectangulaire, tout comme les eaux du lac et la topographie en pente douce confèrent à l’ensemble une dynamique que vient renforcer la mobilité incarnée par la voie ferrée située un peu en retrait. De ce contexte particulier est né un bâtiment qui épouse tous ces mouvements, qui les absorbe, qui leur donne de l’ampleur », explique Stefan Camenzind.

Le concept de base est relativement simple : le bâtiment se compose de plusieurs niveaux fermés en alternance à une extrémité par un arrondi en bois. C’est ce qui donne cette impression de mouvement tout en permettant à la lumière d’entrer et au paysage environnant de se fondre dans les espaces de vie. « Même à l’intérieur, je reste en lien perpétuel avec la nature environnante. Je sens la présence du ciel, du soleil et du vent. La maison est pour moi un havre de quiétude, un abri douillet qui me permet de trouver le repos. »

LES LOSANGES PREFA, EXPRESSION D’UN CONFORT MOELLEUX

La façade se singularise par ses immenses baies vitrées et les parties arrondies sont recouvertes de petits bardeaux couleur blanc pur qui donnent l’impression de capitons. « Compte tenu de la très grande expressivité de ces arcs, il était pour nous capital de trouver le revêtement qui puisse exprimer au mieux le mouvement des courbes tout en permettant de conserver une unité de couleur et une continuité esthétique », explique Stefan Camenzind qui, après avoir testé de nombreux matériaux, revenait sans cesse à son idée première : l’image des bardeaux de bois qui ornent les vieux clochers alpins et sont pour lui la représentation même d’une texture douce et légère restait ancrée dans son esprit.

PREFA OU LA DÉCLINAISON MODERNE DES BARDEAUX DE BOIS TRADITIONNELS

Perfectionniste jusqu’au bout des ongles, Stefan Camenzind ne voulait cependant pas recourir aux bardeaux en bois pour de multiples raisons. Son choix a été principalement guidé par des considérations relatives à l’entretien, à la durée de vie, à la plasticité du matériau et à la palette des couleurs proposées. Variante moderne des bardeaux traditionnels, les petits losanges en aluminium PREFA constituaient la solution idéale.

NUL BESOIN DE FORCER LE MATÉRIAU À ALLER CONTRE NATURE

La simplicité de la pose et la plasticité du matériau ont incontestablement joué en faveur de PREFA. « Aussi simple puisse-t-il paraître de prime abord, le bâtiment présente néanmoins une forme géométrique particulièrement complexe, du fait notamment de son plan trapézoïdal. Cela nécessitait donc de réaliser des coupes en diagonale. » La plasticité des losanges PREFA a permis de traduire à la perfection les lignes et les volumes de la structure. « Nul besoin de forcer un matériau à adopter des formes auxquelles il serait rétif », affirme Stefan Camenzind pour qui les produits en aluminium PREFA constituaient une première et qui ne tarit pas d’éloges sur leur grande simplicité de mise en œuvre. « Les produits PREFA se distinguent à tous points de vue : par leur texture, leur plasticité, leur facilité de façonnage, et bien sûr leur excellent rapport qualité-prix. »

LES LOSANGES DE TOITURE PREFA — LA RÉINTERPRÉTATION D’UN MATÉRIAU TRADITIONNEL

Les petits losanges de toiture PREFA n’ont pas besoin d’être grands pour se faire remarquer. Après avoir habillé les coupoles du Vatican, des tours datant de la Belle Époque, moult avant-toits et cheminées, voilà qu’ils soulignent maintenant les formes curvilignes de la Flexhouse. Là aussi, les losanges répondent idéalement aux nombreuses exigences de l’architecte qui souhaitait mettre en scène rondeurs, façades incurvées et formes asymétriques. S’inspirant d’un système très traditionnel, ils s’articulent à merveille pour donner un résultat à l’esthétique marquante. L’impression d’ensemble est accentuée par la légèreté de ce matériau de 0,7 mm d’épaisseur et par sa plasticité.

Sur la Flexhouse, les losanges de toiture PREFA ont permis une réinterprétation résolument moderne des bardeaux traditionnels à des prix très raisonnables. En raison de son petit format, le losange de toiture résiste aux vents les plus violents. Par ailleurs, l’aluminium est inoxydable, ce qui garantit une longue durée de vie du matériau, et un vrai poids plume puisqu’il ne pèse pas plus de 3,0 kg par m².

DÉTAILS TECHNIQUES — PETIT LOSANGE DE TOITURE PREFA

MATÉRIAU

alliage d’aluminium thermolaqué, 0,7 mm d’épaisseur, revêtement à chaud bicouche

COULEUR

blanc pur

FIXATION

 1 clou annelé par losange = 34 clous annelés par m²

POIDS
3,0 kg/m²

POSE

 sur voligeage intégral (épaisseur minimum : 24 mm)

DIMENSIONS

305 × 175 mm (surface de couverture)

BÂTIMENTS DE RÉFÉRENCE

PARCOUREZ LA GALERIE

De nombreux bâtiments intéressants dotés de toitures et façades PREFA vous attendent. Laissez-vous inspirer.

ACCÈS À LA GALERIE
CERTIFICAT DE GARANTIE

DEMANDER GRATUITEMENT

Une toiture ou une façade PREFA a déjà été mise en œuvre chez vous ? Demandez votre certificat de garantie gratuit.

DEMANDER MAINTENANT
DOCUMENTATIONS

COMMANDER GRATUITEMENT DES PROSPECTUS PREFA

Les systèmes de toiture, de façade et de gouttières  - avec les produits PREFA en aluminium votre maison est bien protégé et de plus très esthétique !

COMMANDER GRATUITEMENT
contact