LES CHOSES DE VIE


À Monthey, dans le canton suisse du Valais, on accorde une place centrale aux « Choses de la vie ». Le site technologique du BioArk est spécialisé dans le soutien et le développement de start ups et de petites entreprises actives dans le domaine des sciences de la vie. L’élément architectural au cœur du projet « The Ark » offre aux jeunes entreprises prometteuses spécialisées dans les biotechnologies et le diagnostic un espace idéal pour mener à bien leurs recherches, échanger et se lancer sur le marché international dans les meilleures conditions. La flexibilité nécessaire en ce qui concerne l’organisation de l’espace intérieur du BioArk se reflète dans l’aspect varié de la façade extérieure, composée de panneaux composites PREFA.

Les entreprises implantées dans le BioArk s’intéressent à l’utilisation des enzymes, des cellules et d’organismes entiers dans des applications techniques ainsi qu’au développement de méthodes de diagnostic et de nouveaux procédés plus efficaces de fabrication de composés chimiques. « Le bâtiment devait refléter les exigences élevées des entreprises sur le plan fonctionnel, mais aussi sur le plan visuel », déclarent les architectes, Philippe Robyr et Jérôme Fracheboud en ce qui concerne leur mission ; celle de créer, sur 2 400 m2, les conditions idéales pour les jeunes entreprises innovantes spécialisées dans les biotechnologies. 

Les panneaux composites PREFA en aluminium constituaient la solution parfaite sur le plan technique pour refléter le concept général du BioArk dans l’architecture extérieure de la nouvelle façade.

LE VALAIS, UNE RÉGION HISTORIQUEMENT DÉDIÉE AUX BIOTECHNOLOGIES

Les habitants utilisent des procédés biotechnologiques faisant appel à certains microorganismes ou enzymes depuis plusieurs millénaires, par exemple pour transformer le lait en des spécialités fromagères suisses typiques. Aujourd’hui, des start ups novatrices actives dans les biotechnologies mènent leurs recherches et créent dans le Valais afin de proposer de nouvelles biotechnologies destinées à la fabrication de produits aux géants industriels du monde entier. Fantaisie, créativité et surtout flexibilité sont de rigueur dans ce secteur d’innovation à la croissante rapide, car les perspectives évoluent de façon dynamique.  

UNE ARCHITECTURE À L’IMAGE DE LA FONCTION DU BÂTIMENT

À l’intérieur du BioArk, tout bouge constamment. « Le mot d’ordre est " possibilité de changement ", et cela s’applique également à l’architecture. Cela doit se refléter dans le concept global, tout en offrant une image homogène et sans révéler les différents niveaux à l’extérieur », confient MM. Robyr et Fracheboud pour décrire leur idée de départ pour la construction du parc technologique. « Grâce aux panneaux composites PREFA avec leur laquage au four deux couches de qualité et leurs trois nuances de gris et gris-marron assorties, la perspective du bâtiment traduit de façon dynamique le concept architectonique intérieur tout en représentant un ensemble symétrique. »   

POINT DE DÉPART ET OBJECTIF: HARMONIE

Le principe d’harmonie est au centre de tous les projets des deux architectes suisses, par conséquent, leur œuvre se caractérise par une vision cohérente des couleurs et des matériaux. Ils définissent ainsi les principes de leur travail et leur objectif en matière d’architecture : « Notre travail consiste notamment à apporter une forme de cohésion à tous les niveaux et à atteindre une sorte d’harmonie générale ». 

Même si certains matériaux sont utilisés en différents endroits, Philippe Robyr et Jérôme Fracheboud essaient tout de même de les interconnecter. Cela s’applique également à l’intégration du bâtiment dans son environnement. « Dans ce cas, dans un environnement essentiellement industriel, l’utilisation de panneaux de béton s’imposait presque. Les panneaux composites PREFA en aluminium dans des nuances de gris élégantes mais originales étaient donc parfaitement adaptés ». L’allure moderne d’une façade en aluminium a convaincu les architectes, tout comme les caractéristiques exceptionnelles et simples du matériau. 

LA PRÉCISION PREFA

Sur le site BioArk de Monthey, où sont implantées de nombreuses multinationales actives dans les biotechnologies et la chimie fine, la barre était haute pour les deux jeunes architectes. Le site concentre des activités scientifiques de recherche et développement au plus haut niveau international. La fabrication artisanale des 2 100 m2 de façade et la fenêtre de temps de réalisation de seulement trois mois ont également demandé des compétences extraordinaires.

« La pose des éléments de panneaux composites de dimensions différentes fabriqués sur mesure, sur place, et en trois couleurs (argent fumé métallique, gris métallique et gris clair) a demandé une grande précision. Chaque élément est pour ainsi dire un exemplaire unique fabriqué à des dimensions allant de 30 x 1,20 cm à 1,20 x 1,50 cm. Les éléments ont été découpés et confectionnés sur le chantier, puis montés sur la sous-construction en bois en respectant scrupuleusement le plan des architectes », explique la chef de projet PREFA, Pascal Tripet. Si la disposition semble aléatoire et « aisée », c’est le résultat d’une planification et d’un travail technique précis. La précision suisse du montage de la structure complexe de panneaux composites est l’œuvre du partenaire réputé de PREFA, Rocpan SA.

« La façade est à l’image des choses de la vie. Elles ne sont jamais identiques ; elles se ressemblent, mais chacune est unique. La qualité et les diverses possibilités offertes par les panneaux composites PREFA, ainsi que la précision suisse du montage artisanal par l’entreprise Rocpan SA sont à l’origine de ces solutions uniques », affirme le duo d’architectes.

contact