KASTEELTJE HEIZEL : UN CHÂTEAU TÉMOIN DU PASSÉ ABRITE DES BUREAUX TOUT CONFORT


À Strombeek-Bever, non loin de Bruxelles, le Kasteeltje Heizel combine un style du XIXe siècle à la modernité d’une architecture de bureaux à la PREFA. Cette villa ancienne aux allures de petit château avec ses éléments empruntés à l’histoire est devenue un complexe de bureaux modernes à l’esthétique marquante et emblématique. Avec sa façade PREFA futuriste habillée de losanges en aluminium, elle nous démontre qu’une architecture traditionnelle peut parfaitement être combinée à un style contemporain et que les deux époques se complètent à merveille.

« Ce n’était pas vraiment un château », nous explique l’architecte Miguel van Campenhout, un sourire aux lèvres, à propos de ce projet réalisé en Flandre, à Grimbergen, sa ville natale, « mais plutôt une maison de maître ornée d’éléments de château », architecture caractéristique des villas flamandes de la fin du XIXe siècle. « Kasteeltje », petit château, c’est ainsi que les Belges appellent ces demeures représentatives des constructions du XIXe siècle qui datent d’une époque où la révolution industrielle et la politique coloniale de la Belgique avaient fait de leurs propriétaires des châtelains en leur ouvrant la voie de la richesse. Cette bâtisse, dont l’architecture était autrefois un des symboles de la réussite de son propriétaire, a été transformée en un centre d’affaires prometteur, une extension moderne et originale venant s’y greffer.

DES BUREAUX MODERNES DANS DE VIEUX MURS

À l’origine, ce petit château devait être entièrement démoli en raison de l’état désastreux dans lequel il se trouvait, raconte van Campenhout. Hormis la façade, il ne reste d’ailleurs rien de l’ancien bâtiment délabré. Mais, c’est cette façade qui a poussé les architectes belges à intégrer dans leur projet des effets spéciaux prêtant à la controverse. « Les maîtres d’ouvrage voulaient héberger dans ces murs un centre d’affaires de quatre étages relié à un parking souterrain de deux niveaux, ce qui nous a donné bien du fil à retordre », ajoute Campenhout qui préfère en soi concevoir du neuf, mais a accepté de relever le défi et de s’atteler à cette tâche complexe.

DES EFFETS SPÉCIAUX POUR LA FAÇADE

Le Kasteeltje Heizel est la preuve que l’on peut trouver un parfait équilibre entre les formes de construction anciennes au style très marqué et les matériaux actuels. « Dans ce genre de projet, il est indispensable de créer un contraste entre l’architecture traditionnelle et les éléments et matériaux modernes. Voilà comment nous avons eu l’idée de nous tourner vers un produit nouveau et notre choix s’est porté sur les losanges de façade PREFA », explique van Campenhout. Le design des nouveaux pans de façade de ce complexe de bureaux devait être exceptionnel et se distinguer du vieux bâtiment en instaurant un dialogue architectural à la fois intense et harmonieux sans pour autant se démarquer totalement de la partie ancienne. Dans un premier temps, van Campenhout avait prévu de donner plus de place au verre. « Mais pour finir, après avoir découvert cette variante en métal, nous avons cherché un moyen de l’intégrer dans notre concept d’ensemble parce que nous aspirons à toujours faire quelque chose de nouveau — autant que possible —, quelque chose que nous n’avons encore jamais fait. Et bien sûr, comme nous sommes des architectes passionnés, nous voulons surtout que la beauté soit au rendez-vous. » Les losanges de façade PREFA gris anthracite P.10 — choisis parmi les huit couleurs standard PREFA proposées — répondaient idéalement aux exigences aussi bien techniques qu’esthétiques du projet.

UNE BEAUTÉ FONCTIONNELLE

Les losanges en aluminium de PREFA, relativement petits, se sont avérés être la solution idéale, combinés avec les grandes surfaces vitrées prévues pour faire entrer une lumière généreuse dans les bureaux et pour créer un cadre de travail clair et moderne dans ces spacieux espaces divisés en cinq unités destinées à accueillir au total 60 employés. Le style clair et fonctionnel du nouveau corps de bâtiment et de la façade PREFA met parfaitement en scène la façade ancienne de la villa dans un décor moderne. « Nous trouvions que ce petit ‘château’ avec sa forme à l’ancienne et son style venu d’une époque révolue méritait tout notre respect. C’est cette approche qui a guidé notre réflexion ».

LA DURABILITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS

« Les losanges de façade PREFA que nous avons choisis comme éléments architecturaux se sont avérés présenter aussi des avantages pour les maîtres d’ouvrage en termes de confort et de durabilité », explique Campenhout. Car, alors que les matériaux de façade traditionnels doivent être remplacés ou tout au moins remis en état au bout de quelques années, l’aluminium pour sa part ne demande presque pas d’entretien durant des décennies et se distingue par sa durabilité. Ce matériau robuste, qui a une longue durée de vie, est en outre extrêmement léger, puisqu’il ne pèse que 2,8 kg/m², et idéal du point de vue du recyclage. La bauxite d’où l’on tire l’aluminium est le troisième élément et le premier minerai de la planète. Les réserves sont abondantes et l’aluminium peut en plus être facilement trié et indéfiniment recyclé et réutilisé, sans perte de qualité. PREFA, qui a placé le respect de l’environnement au cœur de sa politique d’entreprise, utilise de l’aluminium secondaire, donc recyclé, pour la production de ses éléments de toiture et de façade, ce qui permet d’économiser jusqu’à 95 % de l’énergie nécessaire à la production d’aluminium primaire.

LIGNES, LOSANGES ET LUMINOSITÉ

Alors que les espaces intérieurs du complexe du Kasteeltje Heizel se caractérisent par un design moderne et clair dominé par le béton, la façade en soi imposante du nouveau corps de bâtiment affiche des contrastes étonnants avec ses grandes surfaces vitrées et le dessin en écailles que forment les losanges PREFA, relativement petits. Le losange, forme fascinante aux détails légers et subtils, met en valeur les lignes blanches de la façade historique. Les deux parties s’unissent en une symbiose et confèrent au complexe un caractère inimitable aux accents forts.

À cela vient s’ajouter la simplicité du montage — autre argument en faveur de PREFA qui s’applique à constamment optimiser ses systèmes de façades. Grâce aux pattes de fixation intégrées, on peut rapidement monter les éléments de façade tout en maintenant les coûts à un niveau très raisonnable, ce qui est un avantage considérable pour les maîtres d’ouvrage et les architectes, car « le temps, c’est de l’argent » — une maxime qui se perpétue dans les murs du Kasteeltje Heizel.

DÉTAILS TECHNIQUES — LOSANGE DE FAÇADE PREFA 20 × 20

MATÉRIAU
aluminium coloré disponible en huit couleurs standard, de 0,7 mm d’épaisseur, revêtement à chaud bicouche ou thermolaquage pour les couleurs spéciales
FIXATION
1 clou annelé par losange = 25 clous annelés par m²
POIDS
2,8 kg/m²
POSE
sur voligeage intégral d’au moins 24 mm
DIMENSIONS
20 × 20 cm en surface posée

AVIS D’ARCHITECTE :

« La façade en soi imposante du nouveau corps de bâtiment affiche des contrastes étonnants avec ses grandes surfaces vitrées et le dessin en écailles que forment les losanges PREFA, relativement petits. Le losange, forme fascinante aux détails légers et subtils, met en valeur les lignes blanches de la façade historique. Les deux parties s’unissent en une symbiose et confèrent au complexe son caractère inimitable aux accents forts. »

contact