AGATES, JASPES ET UN BIJOU ARCHITECTURAL


Erdöhorváti, village du nord-est de la Hongrie, est célèbre pour ses gisements de minéraux précieux. Depuis peu, cette région, rurale à l’origine et riche en jaspes et agates, s’est également parée d’un bijou architectural. Le cabinet d’architecture de Zsolt Sorosi et de sa femme Éva Kalóczki est né de la fusion d’une ancienne ferme et d’un centre de création architecturale ultramoderne. Cet ouvrage d’une modernité empreinte de nostalgie qui s’élève au cœur de la campagne hongroise septentrionale a été habillé par PREFA.

Des maisons et bâtiments agricoles séculaires, emblèmes de la région, se dressent au cœur du paysage pittoresque d’Erdöhorváti, avec parmi ces derniers une ferme appartenant depuis 150 ans à la famille de l’architecte hongroise Éva Kalóczki. En recourant à des formes futuristes, au béton apparent, à de grandes baies vitrées et à des surfaces métalliques couvrant toiture et façades, la propriétaire de ce corps de ferme a su créer avec son collègue et compagnon Zsolt Sorosi un ouvrage original à la fois centre de compétence architecturale et source d’inspiration vivante pour ses futurs clients — parfaite fusion de l’ultramoderne et du très ancien.

NOSTALGIE ET MODERNITÉ

Les deux architectes voulaient introduire dans le paysage une touche de modernité qui se mêle harmonieusement à la tradition de l’architecture paysanne de la région. Le jeune duo s’est construit à la fois un espace de vie et un havre de travail très original attenant à l’ancienne ferme et situé légèrement en retrait au fond de la propriété. Et tandis que le vieux corps de ferme — un petit bâtiment bas de plafonds à l’atmosphère intimiste —, relate les 150 ans d’histoire de ses habitants et de ce lieu que l’on trouve mentionné dans des écrits remontant jusqu’au XIIIe siècle, le nouveau cabinet d’architecture contigu, à la façade Prefalz minimaliste, est la preuve étonnante qu’innovation et tradition s’allient à merveille.

...ET DANS CHAQUE DÉBUT HABITE UN ENCHANTEMENT...

Le village d’Erdöhorváti est situé dans une région enchanteresse aux magnifiques châteaux, entre montagnes et vallées, forêts sauvages et marais de tout temps inscrits dans le paysage. Tout en restant fidèles à la tradition et à l’authenticité paysanne, les deux jeunes architectes ont fait leur la citation de Hermann Hesse « dans chaque début habite un enchantement » et, en concevant le bâtiment qui accueille leur cabinet, ont adopté une nouvelle manière de présenter leur travail.

D’UN PÔLE À L’AUTRE

« L’ensemble — avec sa partie neuve hébergeant bureaux, espaces de communication et bibliothèque — doit inspirer, éveiller la curiosité des gens et les inviter à oser l’innovation, à se montrer audacieux lorsqu’ils décident de construire. Et si ce modèle divise les esprits, c’est aussi une bonne chose », déclare le couple Sorosi/Kalóczki à propos de ce projet imposant et hardi qui met délibérément en avant les dernières tendances architecturales et les détails de la mise en œuvre. Il est le pôle opposé qui va inexorablement de pair avec l’ancien bâtiment depuis longtemps inhabité et dans un état déplorable. Et comme l’architecture est une science qui doit inlassablement évoluer et se réinventer, les deux architectes ne veulent pas considérer leur projet comme « terminé ». « Tout ne doit pas être parfaitement restauré. Peut-être même laisserons-nous en l’état certaines parties de l’ancienne habitation dont nous aimerions conserver la forme d’origine avec toute son authenticité. »

DES MATÉRIAUX TESTÉS PAR LEUR SOIN

Perfectionniste, Zsolt Sorosi a choisi les matériaux nécessaires à l’habillement des 400 m² de façade de la partie neuve avec une minutie toute scientifique. Il a entre autres testé personnellement la résistance, la stabilité des couleurs, la maniabilité et les possibilités de transformation de multiples matériaux et surfaces. Il a maltraité nombre de tuiles et de panneaux de façade avec un marteau et une pince, et les a exposés au soleil comme à la saleté. La qualité et les propriétés des produits PREFA l’ont convaincu : ce sont eux qui sont sortis vainqueurs de cette série de tests implacables. La grande souplesse du matériau et les nombreuses couleurs et formes disponibles ont également joué un rôle décisif.  Pour finir, son choix s’est porté sur le produit standard Prefalz P.10 gris souris pour le toit du vieux bâtiment comme pour la façade de la construction neuve.

LE CHOIX DU BON SENS

Sa femme a elle aussi retenu ce matériau, mais son approche était légèrement plus pragmatique. « Comme je ne suis pas uniquement l’architecte de ce projet, mais que je vis dans ce bâtiment et que je me charge de son entretien, il était pour moi essentiel que la façade soit facile à nettoyer et ne demande donc presque pas d’entretien tout en ayant une longue durée de vie. Qui plus est, de tous les matériaux, Prefalz était celui qui s’accordait le mieux avec la toiture traditionnelle du vieux corps de ferme. » Et comme l’ancien corps de ferme devait devenir à la fois atelier et espace de vie, les deux architectes étaient également certains d’avoir choisi la solution idéale en misant sur PREFA pour la toiture et les détails. Grâce à une lame d’air ventilée parfaitement dimensionnée et à l’excellent travail réalisé par le couvreur, il règne à l’intérieur du bâtiment un silence propice à la création et, dans l’espace privé, un calme relaxant.

Le zingueur Gulyás András est ainsi devenu partenaire PREFA, car s’il connaissait les produits PREFA, en habiller la toiture et la façade de cet ouvrage fut pour lui une première. « Un pas qui allait de soi puisque ces produits en aluminium ont prouvé combien ils sont performants ! » explique András qui a posé les systèmes de toiture et de façade choisis en l’espace de trois. « Grâce à l’alliage utilisé, le matériau est très souple et sa surface produit un bel effet d’homogénéité. »

L’ARCHITECTURE, TOUT UN ART

Lorsque l’on demande à ces deux architectes spécialisés dans la rénovation de bâtiments historiques et sacrés quel serait pour eux le donneur d’ordre idéal et quels projets ils rêvent de réaliser, ils répondent d’une seule voix : « Nous aimerions que nos clients soient plus ouverts aux idées créatives et innovantes, qu’ils ne souhaitent pas simplement copier des idées déjà réalisées. Et nous aspirons à construire des maisons qui ne soient pas surdimensionnées, à mettre de préférence l’accent sur les détails, car ce sont eux qui comptent et non les dimensions, ce sont les détails qui nous permettent d’épuiser tout ce qui fait l’art et la science du métier d’architecte. »

DÉTAILS TECHNIQUES — PREFALZ

MATÉRIAU
aluminium enrobé, 0,7 mm d’épaisseur, P.10 gris souris
DIMENSIONS
0,7×500 mm, 0,7×650 mm, 0,7×1000 mm
POIDS
1,89 kg/m² ; besoins effectifs : 2,3 à 2,5 kg/m²
POSE
sur voligeage intégral d’au moins 27 mm, avec couche de séparation
FIXATION
pattes en acier inoxydable, selon la nature du support

AVIS D’ARCHITECTE :

« De tous les matériaux, Prefalz était celui qui s’accordait le mieux avec la toiture traditionnelle du vieux corps de ferme comme avec la partie neuve dans laquelle nous avons installé notre bureau. Je peux maintenant d’autant mieux recommander les produits PREFA à mes clients que je les ai moi-même testés. »

Zsolt Sorosi & Éva Kalóczki
Cabinet d’architecture Erdőhorváti

contact